Les nouvelles de la députée de Rosemont, Louise Beaudoin (2012-04)

29 mars 2012 Imprimer

*** Rappel *** Consultation citoyenne ***

L’assemblée publique se tiendra le 2 avril, de 19h à 21h au Carrefour communautaire de Rosemont l’Entre-Gens, au 5675 rue Lafond. La rencontre sera présidé par Monsieur Jacques St-Louis. Monsieur Daniel Turp, professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, sera présent pour la discussion.

Merci de confirmer votre présence au 514-593-7495. J’espère vous y rencontrer!


DES NOUVELLES DE ROSEMONT

Discussion avec Franco Nuovo à Dessine-moi un dimanche

Dimanche dernier, j’ai eu l’occasion d’échanger avec Franco Nuovo sur un ensemble de sujets qui me préoccupent et qui sont abordés dans ma consultation publique. Nous avons ainsi discuté du vote libre et de son importance pour revaloriser le rôle du député. J’ai également rappelé l’utilité, à mes yeux, des référendums d’initiative populaire, un moyen permettant une réelle participation citoyenne. C’est d’ailleurs cette idée que je concrétise en consultant les Rosemontoises et Rosemontois, jusqu’au 2 avril prochain. Cliquez pour l’extrait audio.

Le Forum social de Rosemont aura lieu dans quelques semaines

En février et en mars, les citoyens et intervenants communautaires se sont rencontrés dans les Cafés urbains et ont discuté sur les enjeux du quartier. Ce fut un succès indéniable : s’y sont présentés quatre fois plus de citoyens que lors de la première édition. Les idées soulevées concernaient des domaines variés : le transport, l’alimentation, l’offre culturelle, la propreté des rues et les problématiques liées à l’isolement. Certains aspects positifs ont aussi été soulignés, notamment les espaces verts et la sécurité du quartier. Les notes de ces rencontres enrichissantes seront publiées sur le site web, dès le mois prochain.

Le comité organisateur du Forum social, s’inspirant des résultats de ces cafés ainsi que des discussions des comités de milieu et d’élus, pourra bientôt proposer les priorités de quartier qui seront explorées lors du Forum, le 12 mai 2012. Dès la mi-avril, la programmation sera dévoilée sur le site forumsocialrosemont.org. Le formulaire de préinscription au Forum est disponible ici. En réservant votre place, vous aurez la priorité lors de l’inscription officielle en avril.

PENDANT CE TEMPS À QUÉBEC

Budget Bachand : « détournement » des fonds destinés à la francisation et à l’intégration des nouveaux arrivants

Lors de mon intervention sur le budget Bachand, le 27 mars dernier, j’ai choisi de m’intéresser plus particulièrement au budget du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles. La semaine dernière, la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes, regroupant 142 organismes québécois, nous alertait : le gouvernement avait utilisé les 25 millions de l’indexation du transfert fédéral destiné à l’intégration et à la francisation des immigrants pour rembourser la dette. Depuis le premier gouvernement de René Lévesque, il existe une entente entre le Québec et le Canada : le montant que le fédéral nous retourne, qui soit dit en passant provient des contribuables québécois, doit être affecté à la poursuite des missions d’immigration, d’intégration, de francisation et de relations interculturelles. Cette question est préoccupante, particulièrement en ce qui concerne la région montréalaise, où les francophones, les anglophones et les allophones cohabitent. Il est essentiel que les fonds destinés à l’intégration des nouveaux arrivants et à la francisation soient consacrés à cette seule mission.

Vous pouvez consulter le communiqué de presse de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes.

Pour visionner mon intervention, cliquez ici.

L‘Assemblée nationale réclame la collaboration de la GRC aux travaux de la Commission Charbonneau

Jeudi dernier, j’ai déposé, conjointement avec le député de Mercier, la députée de Lotbinière, la députée de Crémazie, le député de Groulx et le député de Chambly, la motion suivante :

«Que l’Assemblée nationale demande à la Gendarmerie royale du Canada de collaborer pleinement avec la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction, présidée par la juge France Charbonneau.»

Cette motion a été adoptée à l’unanimité par les parlementaires.

Le 20 mars : Journée internationale de la Francophonie

Le 20 mars, je suis intervenue à l’Assemblée nationale afin de souligner la Journée internationale de la Francophonie. Une francophonie forte et bien ancrée est un atout de première importance pour le Québec, alors que la langue française y demeure fragile. Le Québec a besoin de cet espace de solidarité si nous souhaitons continuer à y vivre, y travailler et y prospérer en français. Bien sûr, l’Organisation de la Francophonie a su démontrer sa pertinence, mais il reste encore beaucoup de travail : le français, notamment, recule à une grande vitesse dans les organisations internationales.

J’ai également profité de l’occasion pour rendre hommage à Abdou Diouf, le Secrétaire général de la Francophonie, et plus particulièrement à mon ami Clément Duhaime, qui fait toujours honneur au Québec en tant qu’Administrateur de la Francophonie. Pour visionner l’extrait, cliquez ici.

Les 17 000 documents de la Bibliothèque Gaston-Miron déménagent

La pérennité de la Bibliothèque Gaston-Miron à Paris m’inquiète. Paris demeure un endroit stratégique pour le Québec. Le gouvernement a toutefois renoncé à y créer un véritable centre culturel. La Bibliothèque Gaston-Miron, le seul centre de documentation sur le Québec à l’étranger, sera ainsi déménagée à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, dans un immeuble amianté et délabré. La semaine dernière, j’ai interpellé la ministre des Relations internationales afin qu’elle dépose le contrat que le Québec a signé avec la bibliothèque de la Sorbonne Nouvelle pour y déménager les 17 000 ouvrages de la collection Miron. Il me semble important de connaître les modalités de ce contrat, afin d’assurer que les documents soient réellement mis en valeur et largement diffusés. Je suis persuadée qu’en regroupant, au minimum, la Librairie du Québec et la Bibliothèque Gaston-Miron, nous aurions pu conserver une autonomie culturelle à Paris. Pour l’instant, la ministre ne nous a fourni aucune garantie quant à la mise en valeur de cette collection québécoise. Cliquez pour visionner l’extrait vidéo.

Catégorie : Infolettre